James Le Mesurier : «Les Casques blancs ont contribué à montrer au monde la réalité de ce que fait Assad»

James Le Mesurier, directeur de l’ONG Mayday Rescue qui avait aidé au développement et à l’entraînement des Casques blancs en Syrie, a été retrouvé mort le 11 novembre dernier en bas de son immeuble d’Istanbul. Une enquête a été ouverte par la police turque. Quelques jours à peine avant sa mort, il était encore accusé dans un tweet du ministère russe des Affaires étrangères d’être un ancien agent des services de renseignements britanniques et d’être «lié à des groupes terroristes». En août 2018, Syrie Factuel s’était entretenu avec lui, pour lui permettre de répondre à des accusations similaires formulées, par Rachad Antonius sur le quotidien d’information québécois Le Devoir à son encontre et contre les Casques blancs. Un entretien exclusif que nous choisissons de publier intégralement (en Anglais et en Français) pour la première fois ci-dessous :

James Le Mesurier — Source Twitter

«Ils nous ont quitté un vendredi, et le dimanche ils nous ont envoyé la vidéo d’une famille de cinq personnes ensevelies sous les décombres. Avec la formation et l’équipement, ils avaient réussi à les sauver.»

Une opération de déminage menée par des Casques blancs en 2017 — Photo : Nazzal Al-Khasawneh

« Ce qui s’est passé avec la Syrie c’est que les conspirationnistes qui sont contre les Casques blancs ont eu accès à une plateforme, qui est une plateforme politique, offerte aussi bien par le gouvernement syrien que par le gouvernement russe, et qui a été présentée comme l’opinion de la majorité. »

Une opération de sauvetage à Alep en 2017 — photo : Hamid Kutini

Collectif citoyen francophone contre la désinformation sur la Syrie : des faits et du contexte ! https://twitter.com/SyrieFactuel

Collectif citoyen francophone contre la désinformation sur la Syrie : des faits et du contexte ! https://twitter.com/SyrieFactuel